CANI è GHJACARI
Le site officiel de la cynophilie corse







Accueil










Le Mot du Président


Le Comité


Adhérer à la SCRC


Eleveurs signataires de la charte qualité


Les documents


Contact










Le rôle des clubs d'utilisation


A la rencontre de l'Agility


Les clubs affiliés


Les épreuves


Les stages et activités







La Commission Chasse


Le Field Trial de Letia 2014


Le Field Trial du Niolu 2014


U Mandriolu 2014


La Marana 2014







La Commission des Expositions


L'Exposition Internationale à Ajaccio 2014







La Commission Communication







Les Manifestations


Les Manifestations 2015







U Cursinu







Au tableau d'honneur


Les champions


Ils se sont illustrés







Historique


Annonces


Manifestations


Presse







Nos liens







 

Une discipline de plus en plus appréciée : l'Agility

C'est d'Angleterre que nous est venue cette discipline.
Deux personnes contribuent à son essor en France, Jean-Paul Petitdidier qui , après une rencontre avec l'anglais Peter Lewis, élabore un projet de règlement présenté à la S.C.C. le 20 octobre 1987. Le 1er janvier 1988 la S.C.C. homologue définitivement l'Agility.
C'est une activité ludique comprenant : un règlement sportif et un cahier des charges.
Il y a deux types d'épreuves :

- L'une s'appelle AGILITY:

Celle-ci comprend différents types d'obstacles : des sauts (haie, pneu, saut en longueur, mur), des obstacles à zones (passerelle, palissade, balançoire,table) et des obstacles de passage (tunnel souple dit "chaussette", tunnel rigide, slalom).

Sur les obstacles à zone, le chien doit obligatoirement mettre au minimum une patte dans les zones de montée comme de descente, le chien doit rester 5 secondes sur la table.

- L'autre s'appelle JUMPING:

Le jumping est essentiellement composé d'obstacles de sauts, tunnels et d'un slalom.

Le tracé des épreuves est laissé à l'imagination du juge, officiant lors des concours, qui s'appuie sur un règlement international.

A l'occasion d'un concours, l'équipe "Maitre-Chien" doit mettre en évidence la qualité d'exécution des différents obstacles, la complicité qui règne entre le conducteur et son chien, l’éducation de l’animal s’étant faite dans cet esprit. La vitesse n'est pas la priorité dans le parcours, mais sa qualité d'exécution. A chronomètre égal, l'équipe qui aura réalisé le parcours avec le moins de fautes, donc moins de pénalités sera classé devant. Les pénalités sont les fautes et les refus que peut faire un chien sur le parcours, chacun étant pénalisé par 5 points.

Toute personne désirant pratiquer doit être titulaire d'une licence délivrée par la Société Centrale Canine via la commission Nationale d'Education et Agility.

Les conditions d'attribution de cette licence, réservée aux membres d'une association affiliée sont subordonnées à l'engagement du licencié à respecter les règlements généraux de la Cynophilie française et la charte de déontologie.

Il existe 4 catégories de chiens selon leur taille et leur vélocité:

- Catégorie A pour les chiens de moins 37cm au garrot.

- Catégorie B pour les chiens de 37cm et moins de 47cm au garrot.

- Catégorie C pour les chiens de 47cm et plus au garrot.

- Catégorie D pour les chiens molossoïdes, ou les chiens peu véloces comme le Dogue allemand, Léonberg, Rotweiller etc...

En fonction de ces différentes catégories le juge règlera la hauteur des sauts correspondant à la catégorie :

- A 35cm

- B et D 45cm

- C 60cm

Il adaptera également la vitesse d'évolution pour chacune d'elle. Ex : 2,20 mètres/seconde, en catégorie A pour une épreuve avec zone Agility.

Eléments extrait du site de la CNEA (Commission nationale d’éducation et d’Agility ).
Lien avec le site de la CNEA : CNEA



Démonstration d'Agility : le 03 mai 2009

Le 03 mai 2009, lors de l'Exposition Nationale de Sisco, une démonstration d’agility a été organisée par les clubs d’utilisation de Porto Vecchio et de Castellare di Casinca.  (cf. lien)